Déjouer Babel

DNSEP, projet de diplôme, mémoire — ÉSAD Orléans

Déjouer Babel fait référence au mythe de la Tour de Babel et revient à concevoir la multiplicité de langues comme une fascinante richesse.

Ma recherche porte sur les langues, le jeu, l’expérience vécue et la relation à l’autre. Cet intérêt pour les langues vient du fait que je suis bilingue (basque, français) et j’ai ensuite eu la chance très tôt d’apprendre l’espagnol, puis l’anglais.

Cette sensibilité s’est accentuée lorsque je suis partie en Erasmus à Tallinn, en Estonie. J’ai été frappée par l’homophonie entre « aitäh » et « aita » : aitäh veut dire merci en estonien. Et aita veut dire papa en basque. Cette similitude m’a ouvert une porte, elle est à l’origine de toute ma recherche.