In varietate concordia

Donostia San Sebastián — Capitale Européenne de la Culture 2016

invarietateconcordia2016.eu

Un mot peut se prononcer de la même façon qu’un autre dans une autre langue mais avoir un sens tout à fait différent. C’est une coïncidence propice au jeu. In varietate concordia (la devise européenne, « unis dans la différence ») part de ce constat pour franchir les barrières entre les langues, jouer de l’homophonie.

En basque, le chiffre onze (hamaika) signifie aussi « beaucoup », il induit la multiplicité. Voilà pourquoi in varietate concordia construit des ponts phonétiques entre onze langues : le basque, l’espagnol, le français, l’anglais, le catalan, le polonais, l’albanais, le tchèque, le finnois, le wolof et l’arabe.

La participation de onze polyglottes de Saint-Sébastien a permis de trouver des correspondances sonores entre ces langues. Ce jeu s’est construit en trois temps : il a d’abord fallu trouver les homophones pendant les ateliers, puis mon travail a été d’écrire des phrases et un récit pour les faire se rencontrer et enfin leur donner vie dans les pages du livre Katu katu & co et dans les affiches exposées dans les rues de Saint-Sébastien de mai à septembre 2016 et sur le site web.

Photos © Iñigo Ibañez